Bulletin N° 2

-Le Billet-

Dans ce numéro, deux auteurs nous exposent quelques-unes des raisons pour lesquelles devenir végétarien, soit pour maintenir ou acquérir une meilleure santé, soit pour sauvegarder l'environnement et éviter le gaspillage de ressources qui permettraient autrement de nourrir davantage d'individus ou encore par respect de la vie des animaux. À la lecture de « Voyage d'Enfer de 8 jours et demi », on ne peut être que renforcé dans l'idée que le végétarisme est une façon de préserver la vie des animaux, de leur éviter les souffrances de l'élevage industriel, des encans ou des longs trajets en fourgon vers l'abattoir.  Le temps de quelques lignes, nous accompagnons quelques cochons dans leur pénible périple, mais vaches, veaux, poulets et autres animaux subissent aussi des conditions de transport similaires... L'auteur de l'article « Voyage d'Enfer... » m'a raconté s'être arrêté, sur la route de Québec, à une halte routière, et y avoir vu un camion rempli de veaux dont on pouvait apercevoir des sabots pendant entre les lattes du conteneur, ce qui laissait suppposer qu'il y avait des veaux étendus et écrasés par d'autres.  Le faisant remarquer au chauffeur, ce dernier répondit qu'il ne pouvait rien faire et que, de toutes façons, ces « boeufs » s'en allaient à l'abattoir... Il y a de cela quelques années, j'avais aussi vu, un jour de décembre, un camion, chargé de petits cochons grelottant de froid, dont le conducteur s'était arrêté à un bistro.  Une bien triste scène que de voir ces petites bêtes ainsi exposées au froid et à la neige... À cette époque, j'ignorais que l'on pouvait vivre sans manger de viande. Aujourd'hui encore, certains ignorent que l'on peut vivre sans viande, et, il s'agit de l'une des raisons pour laquelle je me suis donné pour mission d'informer les gens tant sur le végétarisme que sur les tristes conditions de vie des animaux d'élevage.

Puisse la  « Philosophie des Valeurs Veganes » se répandre dans les coeurs et les consciences et puissent, tel que l'expriment ces valeurs, « le respect et la compassion pour la vie l'emporter sur les questions de coutumes, de convenances, de confort ou de cuisine ».

Dans ce numéro

Une philosophie de valeurs veganes
Pourquoi devenir végétarien
Voyage d'enfer de 8 jours et demi
Portrait des auteurs
Les Actions d'Aequo Animo
L'Éco-Logo
À 94 ans, il court le marathon  
La Voix des Animaux: News en Bref

© 2005 Aequo-Animo - Tous droits réservés