Bulletin N° 10

 

-Le Billet-

Tant il fut difficile d’éliminer la discrimination raciale, tant il fut difficile de faire accepter le vote des femmes, davantage il est difficile de faire reconnaître des droits aux animaux. On connaît l ’histoire, la détermination de Rosa Parks, l ’engagement de Martin Luther King. On sait peut-être aussi que Alice Paul qui s’est battue pour le vote des femmes s’est fait insulter, lapider, emprisonner, gaver ... Aujourd’hui, pour la plupart d’entre nous, l ’égalité entre Noirs et Blancs, entre Hommes et Femmes semble aller de soi mais c’est sans compter ce qu’il a fallu de luttes pour parvenir à ces reconnaissances et ceci il n’y a que quelques années à peine. Ces luttes nous laissent voir d’une part à quel point pratiquer une brèche dans les assises n’est pas chose facile, mais que d’autre part, c’est en remettant en cause certaines habitudes si profondément ancrées fussent-elles, que notre société a pu évoluer. On commence tout juste à admettre le fait que les animaux sont des êtres sensibles. L’admettre, c’est reconnaître qu’il est cruel de leur infliger des sévices. A partir de ce constat, il faudrait aussi reconnaître qu’il devient inacceptable d’asservir des êtres sensibles. Mais malgré que l ’on reconnaît qu’ils sont des êtres sensibles, donc vivants, il faut pourtant continuer à les considérer comme des biens, tel que défini actuellement au Code Civil Canadien. Certains voulaient conserver leurs esclaves, et les hommes leur domination sur la femme. Pour maintenir leur suprématie, certains s’appuient sur les coutumes. Ce qui les retient de questionner leurs habitudes et leur comportement primitifs. On ne peut s’avouer coupable d’une faute non reconnue comme telle par les lois. Tant que notre code criminel ou civil seront aussi inadéquats quant au statut ou aux lois concernant les animaux, il restera d’autant difficile d’obtenir des avancées légales dans certaines pratiques exercées sur les animaux. C’est pourquoi, il est de toute importance de continuer à travailler à ouvrir les mentalités et les consciences individuelles.

Cécil Gagnon

 

Dans ce numéro

Mon oncle Bob
Mince alors!
Les maux des mots
Un pirate contre la piraterie
Des partis politiques pour les animaux
Invitation
Les actions d'Aequo Animo
News diverses
Incendies et autres catastrophes
La boîte aux lettres
Les animaux de labo
Lecture
Hommage à Fleety Jana
Animots
Recettes


© 2005 Aequo-Animo - Tous droits réservés