Commentaire adressé au Journal Le Quotidien

 
La fermeture du Jardin zoologique de Québec aidera-t-elle vraiment le zoo de St-Félicien? Y avait-il vraiment compétition entre les deux? L'avenir du Zoo de St-Félicien est-il pour autant assuré? Qu'arrivera-t-il avec les ours? Réagissez.


1er décembre 2005

Les conditions de vie des animaux dans les zoos sont loin d'être enviables et le comportement des animaux dans les zoos n'est absolument pas celui que l'on peut observer chez un animal libre dans la nature et qui vit en groupe avec les siens.

Contrairement aux animaux en liberté, dans les zoos, les animaux évoluent dans un environnement physique, social et occupationnel appauvri, limité et artificiel. Les animaux confinés dans les zoos ont une vie sociale réduite et vivent dans une oisiveté forcée avec une perte de contrôle de leurs activités et perte de contrôle sur leur environnement. Au lieu d'occuper son temps à rechercher sa nourriture comme le fait l'animal en liberté, l'animal de zoo attend passivement qu'on la lui apporte.

Les animaux de zoos acquièrent des comportements névrotiques et stéréotypés révélateurs du mal-être dans lequel ils vivent. Il y aurait pourtant moyen de rendre au moins leurs conditions de vie moins monotones et d'augmenter un tant soit peu leur qualité de vie afin qu'ils puissent un peu s'épanouir mais le personnel des zoos ne connaît malheureusement pas toujours les véritables besoins sociaux et psychologiques des animaux captifs. Certains zoos vont jusqu'à refuser l'expertise qui leur est offerte en matière de programmes et ressources.

La longévité des animaux détenus en captivité est aussi réduite. L'argument de certains défenseurs et directeurs de delphinariums est d'avancer qu'ils n'ont pas capturé leurs dauphins dans la nature mais, si nous prenons l'exemple des dauphins nés en captivité, la moyenne de durée de vie de ces dauphins est d'une quinzaine d'années comparativement à ceux en liberté qui peuvent vivre jusqu'à 40 ou parfois même 50 ans. Le fait que certains dauphins soient nés en captivité ne peut donc pas être acceptable et il reste que d’autres sont capturés et là encore les chiffres révèlent qu’autour de 53% des dauphins capturés meurent dans les jours qui suivent leur arrivée en bassin (choc du transport, stress intense, etc.)

Les animaux sont des êtres sensibles qui sont capables d’interactions avec leur environnement, ils ont une pensée, ils rêvent dans leur sommeil, certains ont des habiletés mathématiques, d'autres sont capables de communiquer avec l'être humain par le langage des signes des sourds-muets ou même par ordinateur. On laisse tout cela trop souvent de côté et on s'étonne parfois du fait que des animaux de zoos refusent de se reproduire, mais qu'y a t-il de si surprenant ? Qui voudrait d'une prison pour son enfant ?

C.Gagnon,

Aequo Animo
http://aequoanimo.com

 © 2005 Aequo-Animo - Tous droits réservés