À l'attention de Madame Mariette Fugère
Conseillère municipale de l’arrondissement Fleurimont
info@mariettefugere.org

À l'attention de Monsieur David Bombardier
Journaliste aux affaires municipales
Journal La Tribune
dbombard@latribune.qc.ca

À l'attention de Monsieur Ghislain Allard
Journal de Sherbrooke Canoe
redaction.sherbrooke@hebdosquebecor.com

20 septembre 2007

Sujet: Laboratoires Charles River à Sherbrooke

 

« C’est une excellente nouvelle pour l’est de Sherbrooke » - La conseillère Mariette Fugère

 http://journaldesherbrooke.canoe.ca/2007/08/24/l_c_est_une_excellente_nouvelle_pour_l_e

Charles River: 1000 emplois de pointe d'ici cinq ans

http://www.cyberpresse.ca/article/20070821/CPTRIBUNE/708210566/5048/CPTRIBUNE

 

Madame, Monsieur,
    
Très peu de détails ayant été fournis par votre article concernant ce nouveau méga-complexe qui sera bientôt construit dans le nouveau Parc biomédical à Sherbrooke et qui accueillera «Les Laboratoires Charles River», nous avons fait quelques recherches et découvert des faits plutôt troublants concernant cette multinationale américaine. Charles River est un distributeur mondial d’animaux pour utilisation dans des laboratoires de recherche, compagnies de biotechnologie, institutions gouvernementales, académiques, etc. Il se spécialise notamment dans la recherche sur les primates et les cochons nains, chiens, chats, lapins, furets, cochons d’Inde, souris, hamsters, etc. Après les laboratoires Covance, Charles River est le 2e plus grand importateur de primates au monde. À lui seul, l’an dernier, il a importé aux États-Unis, 5,359 primates, des singes capturés dans leur environnement, rendus expressément malades et détenus dans des laboratoires de recherche à la République Maurice ou ailleurs, jusqu’à leur vente à l’étranger. (1)


Nos recherches nous ont également permis de découvrir que les Laboratoires Charles River ont été accusés de cruauté envers les animaux à plusieurs reprises, entre autres au Nouveau-Mexique et à Edinburgh en Écosse. (2)


Plutôt que de faire uniquement miroiter la création d’emplois et l’argent que cette nouvelle industrie rapportera, il conviendrait peut-être aussi de renseigner la population sur ce qui se passera à l’intérieur des murs de ce nouveau laboratoire.  Pour l’heure, votre article mentionne que des rats, souris, chiens seront utilisés.  Dans le journal La Presse, on indique que les animaux  ne seront pas détenus à Sherbrooke, ce qui implique que les animaux sur lesquels on testera proviendraient de l’extérieur, mais sans plus de détails.    


La population du Québec ne semble pas avoir été consultée dans l’élaboration de ce projet. Des études ont-elles été réalisées pour connaître l’impact environnemental que ce genre de laboratoire pourrait générer ? Comment seront traités les excréments et les cadavres d’animaux, quels sont les risques potentiels pour la population environnante ? Contamination de l’eau, etc.
      
Il va sans dire que nous sommes extrêmement déçus d’apprendre que notre province continue d'encourager la vivisection, d’autant qu’il est scientifiquement prouvé aujourd’hui, que les tests sur des animaux ne sont pas fiables pour l’humain, chaque espèce n’étant transposable à aucune autre. De très nombreux médicaments testés pendant des années sur des animaux sont d’ailleurs régulièrement retirés du marché après avoir rendu malades ou tué des humains.  Des méthodes scientifiques de substitution aux animaux, telles les cultures de cellules, de tissus et d’organes, les recherches in vitro, les modèles informatiques, les autopsies, la toxicogénomique, etc. , existent,  et sont à notre avis des méthodes beaucoup plus fiables, moins onéreuses et qui devraient être encouragées, développées et employées pour le mieux-être de tous. (3)


(1) http://www.secinfo.com/dsVQx.611f.3.htm     
http://www.ippl.org/04-25-07c.html

(2)  http://www.arreno.com/
http://www.animalrights.net/archives/year/2004/000422.html
http://www.nihchimpcruelty.com/nih_accused.html
http://edinburghnews.scotsman.com/index.cfm?id=449652005

http://www.boston.com/business/markets/articles/2004/09/10/charles_river_charged_after_deaths_of_chimps?mode=PF

 
(3)  http://www.cah-research.com/
http://www.antidote-europe.org
http://www.proanima.fr


Aequo Animo
B.P. 251, succ. Dorval/Pte-Claire
Pointe-Claire, Québec
H9R 4N9
Canada    

 

© 2005 Aequo-Animo - Tous droits réservés